Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 08:56

 

Abracadabra.jpg

 

Un peu de magie pour vous donner envie d'assister à l'une ou l'autre des manifestations et/ou conférences du Xème Printemps  de l'Antiquité en Bretagne (cf. Article précédent)

 

Merci à Claude et à Martine K. de m'avoir communiqué ce texte de Sérénus Sammonicus.

 

Nous ne savons que peu de choses de ce poète-médecin : il aurait été assassiné en 212 après J.-C. C'est une chance d'avoir son ouvrage Liber Medicalis (écrit en vers - hexamètres dactyliques) qui nous a été transmis dans son intégralité. Son intérêt ne réside pas dans sa valeur scientifique, mais il nous aide à comprendre la place tenue par les traitements et remèdes faisant appel à la magie, lesquels rencontrèrent tous un grand succès : raison de la transmission de ce texte !

 

link  Traduction de Louis Baudet (Edition bilingue) 1845

      

La médecine antique, outre la fièvre continue, avait bien noté qu'il y avait aussi des fièvres intermittentes, notamment la "fameuse" fièvre quarte - le paludisme - dont les épisodes réapparaissent tous les 4 jours. Dans le texte ci-dessous, il s'agit de la redoutable fèvre demi-tierce dont les épisodes sont plus rapprochés. 

 

"La fièvre que les Grecs appellent hémitritaion [demi-tierce] est plus dangereuse [que la tierce]. Le nom grec de cette fièvre n’a point été traduit en latin, soit parce que le génie de cette langue s’y oppose, soit parce que les pères et les mères, dans la crainte de porter malheur a leurs enfants, n’ont pas osé lui donner un nom.

Ecrivez sur un morceau de papier ABRACADABRA* ; puis répétez ce mot autant de fois qu’il y a de lettres dans le mot, mais en retranchant chaque fois une lettre, de sorte que le tout ait la figure d’un cône. Cela fait, suspendez avec un fil de lin le morceau de papier au cou du malade.

On prétend que la graisse de lion est aussi un bon spécifique. Le corail et le safran enveloppés dans une peau de chat ont une vertu non moins merveilleuse. Si vous jugez convenable de suspendre du corail au cou du malade, joignez-y avec confiance des émeraudes: ce talisman chassera infailliblement le feu mortel de la fièvre. "

 

*  Vous ne vous attendiez sans doute pas à rencontrer dans un texte latin le mot abracadabra, qui serait soit les les premières lettres des mots hébreux : Abba "père", Ben "fils", Rauch Acadosh "Esprit saint", soit une phrase complète : abreq ad habra "lance la foudre jusque la mort".

 

Quoi qu'il en soit, le mot et les pratiques se sont conservées jusqu'à aujourd"hui, comme quoi, magie et talismans ont la vie dure...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Etymologie - Ετυμολογία
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 14:33

 

Les amateurs de mots croisés et fléchés rencontrent souvent "bradype" dans les grilles. Il s'agit de l' , petit mammifère de la forêt brésilienne appelé aussi paresseux, comme l'indique (oui !) son nom scientifique, bradypus, mot savant latin emprunté, comme souvent, au grec : βραδυπούς, au pied lent [gr a. bradipous / gr m.vraδipous].

  

Le premier élément brady- de ce mot composé se retrouve en français dans:

  

bradycardie : ralentissement du rythme cardiaque auquel s'oppose la tachycardie qui en est l'accélération.

On le trouve également en grec (ancien et moderne) dans de nombreux adjectifs composés.

Et :

το βράδυ [to vraδi]

βραδιάζει [ vraδiazi ] 

 

Le deuxième élément -pe, francisation de -pous est, me semble-t-il, unique dans notre lexique de noms communs * : en revanche on trouvera souvent  -pode (pour désigner un organe de locomotion : apode, tetrapode ) ou podo- en début de mot.

 

podologie : "étude du pied et de ses affections" Petit Robert.

 

octopode : qui a 8 pieds ou 8 tentacules, poulpe, en grec ancien οχτπους  /latin octopus.

 

Grec moderne : 

οχταπόδι / χταπόδι [oxtapoδi / xtapoδi] que l'on peut préparer de diverses façons, et dont raffolent et les Grecs et les touristes !

 

 

P1010285.JPG

                                                                                                     Sur le port de Naoussa (Paros)  M.R.

 

Et dans l'assiette...

 

Athenes-006.jpg

                                                                                                                                               M.R.

 

 

et, à ma connaissance, il n'y a qu'un seul nom propre ! A suivre...

 

 

Partager cet article

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 10:37

 

L'annonce d'un référendum par le Premier Ministre  Georges Papandreou a "déchaîné" la presse étrangère, et le quotidien TA NEA  en donne un exemple avec la une du journal  Libération (2/11/2011), lequel fait fort !

 

C8C7C952884D29B209DF8E354AF17759

 

Chaos / Χάος signifie : le vide, la profondeur béante, le gouffre.

 

 

δημοψήφισμα / dimopsifima [dhimopsifisma] : le vote par le peuple.

 

dimo- : le peuple. En français démo-

-psifisma,  formé sur psifos / ψήφος (η) le petit caillou qui pouvait servir à calculer, à voter, ou autre, et qui aujourd'hui signifie . le vote, le suffrage, la voix.

 

   La pratique du référendum n'est pas chose courante en Grèce : le dernier en date est celui du 8 décembre 1974, après la chute des Colonels. Il fut alors demandé au peuple grec quel type de gouvernement il désirait : une république ou une monarchie parlementaire  / βασιλευόμενη ή αβασίλευτης δημοκρατίαςUne forte majorité de 69,2% des suffrages demanda l'abolition de la Monarchie : 90% en Crète ! Commence alors, après 7 années de dictature, ce que les Grecs appellent metapolitefsi / μεταπολίτευση, le "retour à la normale", si tant est qu'avant les Colonels, la situation fût "normale"...

 

M.R.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Etymologie - Ετυμολογία
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 21:58

 

"qui a la forme d'un bateau allongé", d'un skaphos / σκάφος

  (Cf scaphandre : bateau-homme, ou encore batyscaphe)

 

Cet adjectif du grec ancien entrera  au XVIème siècle dans la langue française des anatomistes pour désigner l'un des 5 petits os du poignet : rangée supérieure, côté externe.

 

C'est celui qui, lors d'une "méchante" chute, se fracture, et sa consolidation nécessite des semaines (6 à 8, voire plus ...) d'immobilisation du poignet.

 

Le blog va donc fonctionner quelque temps au ralenti,

car "écrire au clavier" / πληκτρογραφώ d'une seule main n'est pas très commode...

 

*********

 

Ci-dessous, le lieu du "crime", la si charmante petite île de Sikinos, sise entre Ios et Folegandros !

 

*******

 

P1010324.JPG

Arrivée, le soir : le port se trouve de l'autre côté 

 

P1010328.JPG

Promende matinale : en bas le village du port, et sur la crête, Kastro Χώρα

 

 

P1010420.JPG

11heures : départ

 

M.R.

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Etymologie - Ετυμολογία
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 00:00

C'est (c'était...) la saison  des pivoines !

 

P1010018.JPG

                                                                                                                                                              M.R.

 

    Pivoine ( ancien français peone ) vient du latin paeonia directement emprunté au grec paiônia / παιωνία, c'est- à- dire " plante de Péon", du nom du médecin guérisseur des Dieux (Péon / Παιήων ou Péan / Παιάν), cité à deux reprises dans l'Iliade d' Homère pour avoir guéri de leurs blessures de guerre Hadès, le dieu des Morts et Arès, le dieu de la guerre, grâce à ses remèdes apaisants / οδυνήφατα φάρμακα.

 

  La pivoine herbacée (lactiflora) était en effet utilisée dans l'antiquité grecque* pour ses vertus médicinales : Hippocrate (460-377) mentionne ses effets antispasmodiques dans le cas d'épilepsie et autres pathologies neurologiques, et Dioscoride (1er s. de notre ère) en décrit également les utilisations thérapeutiques, notamment les effets calmants de la racine.

 

   La pivoine, plante endémique dans certaines régions de Grèce est  jusqu'à une époque récente,  restée peu connue.

   Ce sont les recherches et études menées dans les années 1970-1980 au Musée d'Histoire Naturelle Goulandris /  Μουσείο Γουλανδρή Φυσικής Ιστορίας qui l'ont fait connaître plus largement, grâce à une exposition "Pivoine, Mythologie, Science et Art" qui a circulé dans le monde entier et a mis la botanique grecque sur le devant de la scène scientifque.

 

   Le laboratoire du Musée d'Histoire Naturelle Goulandris travaille également en collaboration avec le Laboratoire de Pharmacognosie et de Chimie de l'Université d'Athènes et le National Institote of Neorological Disorders and Stroke  (USA).

 

* La médecine chinoise, de son côté, s'est elle aussi beaucoup intéressée aux propriétés de la pivoine.

 

M.R.

Partager cet article

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 12:30

 

pléthorique : en nombre excessif

pléthore : surabondance, abondance

 

Du grec plêthora / πληθώρα formé sur

plêthos [plithos] πλήθος : la multitude, la foule, dans tous les sens de ce mot en français.

 

Tel est le titre grec de la chanson d'Edith Piaf La foule,

ici chantée par Tania Tsanaklidou / Τανία Τσανακλίδου

qui a consacré un cd à Edith Piaf.

(Adaptation  : Aris Davanakis

Si les refrains français et grec correspondent, il n'en est pas de même des couplets.) 

   

                                     Video terero80 link

 

                                     Ξαναβλέπω τη ζωή μου φοβισμένη,
                                     τα κομμάτια μου μαζεύω απ΄ την αρχή
                                     ό,τι άντεξε από μένα ότι απομένει
                                     ακουμπάει σ' ένα τραγούδι σαν κραυγή.

                                     Η φωνή μου είναι το μόνο πού 'χει μείνει,
                                     ταξιδεύει κουβαλώντας μοναξιά
                                     κι ό,τι πρόλαβα να δω πάει και το αφήνει
                                     μες στο πλήθος που μας πήρε χωριστά.

                                     Κι αφήνομαι στο πλήθος που μ' αρπάζει και μ' αλλάζει,
                                     με γεννάει και με σκοτώνει και για λίγο ξαναζώ
                                     και θέλω να σταθώ να μετρηθώ στήθος με στήθος,
                                     μ' ό,τι έχω αγαπήσει, ότι ακόμα αγαπώ.

                                    Κι η αγάπη που ήταν λίγη δυναμώνει με τυλίγει,
                                    με γεννάει και με σκοτώνει και για λίγο ξαναζώ
                                    και μόνη τριγυρνώ μέσα στο πλήθος που σκοτώνει
                                    ό,τι ακόμα αγαπώ.

                                    Ό,τι πρόλαβα να ζήσω στη ζωή μου,
                                    το κρατώ και το φωνάζω δυνατά
                                    και το πλήθος την αρπάζει τη φωνή μου
                                    και κρατάει αναμμένη τη φωτιά.

                                   Μα ψάχνω μες στο πλήθος που με σπρώχνει και με διώχνει,
                                   με πονάει και με ματώνει, πρέπει να σε ξαναβρώ
                                   μα δεν υπάρχεις πια γιατί το πλήθος μας χωρίζει,
                                   δεν σε φτάνει η φωνή μου, δεν σε αγγίζει η κραυγή.

                                  Και σφίγγω την γροθιά μου και φωνάζω και σπαράζω,
                                  με τυλίγει η μοναξιά μου και το πλήθος τραγουδά
                                  και μόνη τριγυρνώ μέσα στο πλήθος που σκοτώνει
                                  ό,τι έχω αγαπήσει, ότι ακόμα αγαπώ.

                                                                                                                                                                                                          M.R.

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Etymologie - Ετυμολογία
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 00:00

 

"petites pascales", tel est le nom des coccinnelles en grec.

C'est en effet en avril qu'on commence à en voir.

 

CoccinneleLe mot français est formé sur l'adjectif latin coccinus : écarlate, lui-même dérivé de coccum, latinisation du grec κόκκος / kokkos qui désigne le kermès (cochenille) un insecte parasite du chêne : de ses oeufs séchés et traités on fabriquait une teinture écarlate.

 

La coccinnelle est donc la "petite écarlate".

 

PS : Merci à Minas de m'avoir signalé cette autre référence pascale.

M.R.

Partager cet article

Repost 0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 00:00

 

Voici  une étymologie de circonstance en ces jours de pluie interminables ...

 

 

Antonis Psarandonis Αντώνης Ψαραντώνης *

La danse de la pluie  / Ο χορός της βροχής

 

Normalement le morceau dure 5 minutes et non 25 secondes : en entier sur lien suivant Video : Kallian4 link 


  

 ***********************************  

     

  "Etat pathologique caractérisé par un sommeil profond et prolongé, comme si les  fonctions vitales étaient suspendues." dit Le Petit Robert.

 Dans le langage courant, le terme désigne un état d'abattement profond, d'apathie.

 

Le mot nous vient du bas latin qui l'a emprunté au grec : "lêthargia" / ληθαργία

 

léth- lêthê / λήθη [lithi] : oubli.

-argie de l'adjectf argos / αργός : inactif, lent

Etat d'un individu qui n'agit plus, comme s'il avait tout oublié.

 

lêthê / λήθη / oubli s'oppose à mnêmê / μνήμη [mnimi] mémoire.

 

 Léthê; en tant que personnification de l'oubli, est aussi un des fleuves des Enfers : les   morts boivent un peu de son eau pour que s'effacent les souvenirs de leur vie terrestre.  Dans la mythologie, Léthê était dite (le mot est féminin en grec)   soeur d'Hypnos (le     sommeil) et de Thanatos (la Mort).

 

Avec le préfixe négatif a- / α-, nous avons en grec ancien et toujours aujourd'hui le mot  :

αλήθεια / alithia : la vérité.

 

La "vérité" dans la Grèce archaïque, c'est la parole, celle des aèdes, des poètes, des devins, de ceux qui ont fait l'apprentissage de la mémoire, de ceux qui "fréquentent" les Muses,     filles de Mémoire et grâce à elles peuvent transmettre ce qui est digne d'être célébré et      d'échapper à l'oubli.

 

Dis-moi, Muse, l'homme aux mille tours  / ”Andra moi œnnepe, Moàsa, polÚtropon

Odyssée, chant 1, vers 1

 

Ce n'est que plus tard que la vérité se "laïcisa" et prit le sens "rationnel" que nous lui  connaissons : quand se mit en place un nouveau cadre social, politique et économique, celui de la cité, quand vint le temps des philosophes.

 

Sur ce sujet : 

Marcel Détienne, Les maîtres de vérité dans la grèce archaïque Ed. Maspéro 1967

Jean-Pierre Vernant, Mythe et pensée chez les Grecs Ed. Maspéro 1974

 

 

 ***********************************  

Antonis  Psarandonis, frère de Nikos Xylouris,  est un des plus grands joueurs de lyre crétoise.

Sur son site ( en grec et en anglais), vous trouverez un vaste échantillon de sa musique  link

 

 

 ***********************************  

Un peu de vocabulaire  pour nos néohellénistes :

 

ο λήθαργος . la léthargie

η αλήθεια : la vérité

αλήθεια ! ou avec ; Vraiment ! Tu dis vrai?

η λήθη, η λησμονιά :l'oubli

λησμονώ : j'oublie

ξεχνάω ξεχνώ : j'oublie. Ce verbe est plus usité. Il est apparu dans la langue médiévale : c'est un composé de χάνω : je perds, qui , étymologiquement, signifie : je jette dans le vide, dans le chaos.

η αργία : le jour férié

αργώ : je tarde

άργησα: j'ai tardé, d'où : je suis en retard

                                                                                                                                                                                                            M.R.

    

Partager cet article

Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 14:07

 Vocabulaire de crise * ...

 

drastique drastikos δραστικός  :

Il s'agit du même radical que dans drame drama δράμα qui dignifie action.

Ce terme appartient au lexique médical : est drastique ce qui agit, a une action, est efficace, voire a un effet purgatif.

Plus généralement, il s'emploie pour qualifier des mesures ou des décisions énergiques et contraignantes.

 

Ces mesures sévères  pourront encore être dites draconiennes du nom de Dracon, premier législateur d'Athènes (6 ème siècle av. J.-C).

Les Lois de Dracon ( vers - 620 ) sont les premières lois écrites de la cité athénienne, et elles sont "affichées" sur l'Agora. D'un droit oral on passe donc à un  droit écrit public, accessible tout au moins à ceux qui savent lire.

Ces lois sont extrêmenent rigoureuses, la peine de mort étant le châtiment le plus usité.

 

Solon, le 2ème grand législateur athénien, laissera de côté la plupart de ces lois : ses réformes et sa législation viseront à accroître la place de la classe populaire dans la vie politique. Solon est aussi un poète et l'un des Sept Sages de l'Antiquité Grecque.

  M.R.

* Cf :   Crise, marasme ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Etymologie - Ετυμολογία
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 07:06


Quelle "aubaine étymologique" que le titre du film de Lanthimos :  Κυνόδοντας  / Canine !

La (dent) canine se dit  :
en grec moderne :
kynodhontas / κυνόδοντας,
en grec ancien :
kynodhous / κυνόδους,
                                                      soit, en mot à mot : chien-dent, dent de chien
.


Le mot grec est ainsi composé :.

cyno- : le chien  en grec ancien κύων / κυνός. (Grec moderne, aure mot : σκύλος ou σκυλί)
cynique / κυνικός : qui concerne le chien, qui se comporte comme un chien.

    C'est ainsi que se qualifiait Diogène (v.413 - v.327 av. J.-C), le plus célèbre des philosophes Cyniques. Sa conduite volontairement provocatrice ( vivant, dit-on, dans un tonneau, mendiant sa nourriture, voire mangeant cru avec les chiens, se livrant à ses ébats sexuels sur la place publique etc etc) dépasse l'anecdote.

    Diogène  dénonce les fausses valeurs, l'appât du gain et des honneurs factices, les conventions, la médiocrité bien-pensante (et qui ne pense plus), le conformisme etc... Diogène, -comme Socrate le faisait lui aussi, mais par une autre voie -, bouscule ses concitoyens, les violente et ce, pour les mener à la sagesse ...

    De la sagesse de Diogène, de son indépendance d'esprit et de parole, il ne reste rien dans le sens des mots "cynique" et "cynisme" : foncièrement péjoratifs, ils désignent  un comportement détestablement impudent.

cynégétique / κυνηγετική : l'art de mener les chiens, l'art de la chasse.

cynophile est un mot récent créé au 19 ème siècle : qui aime les chiens, plus spécialement qui dresse les chiens.
D'après les dictionnaires consultés, il ne semble pas que le grec moderne se soit réapproprié ce terme.

cynocéphale **/ κυνοκέφαλος :  qui a une tête de chien, cynocéphale : sorte de singe à tête de chien, babouin.


- odont(o) : la dent

odontologie : la médecine dentaire

orthodontiste : le spécialiste des dents droites,  le "redresseur" de dents*

parodontite : inflammation des tissus de soutien reliant la dent au maxillaire.


cynorrhodon -cynorhodon*** /κυνόροδον : rose de chien, plante contre les morsures de chien. Fleur de l'églantier.


* ortho- : droit, cf orthographe, orthodoxe, orthogonal, orthopédie
** céphal- : la tête, cf céphalée, encéphale
*** rhodon : la rose, cf rhododendron "arbre à roses"

Quand on commence à jouer avec les étymologies grecques, c'est comme si on était au milieu d'un immense jeu de "LEGO"  ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Etymologie - Ετυμολογία
commenter cet article

Chouette lauréotique


                 
   
Γλαυξ λαυρεωτική
(Musée Archéologique d'Athènes)
    Tétradrachme Vème s. av J-C 
    Argent des mines du Laurion

Présentation / Παρουσίαση

         Notre Association (loi 1901, J.O. 17/12/2008) a pour projet de tisser des liens amicaux et durables entre ces deux villes situées aux deux extrêmes de l'Europe, au travers d'échanges les plus variés possible.

     Ce blog vise à donner de la publicité à nos activités, à faire connaître Lavrio, son passé, son présent, et à présenter quelques aspects de l'actualité - au sens le plus large du terme - et de la culture de la Grèce contemporaine et de la Grèce en général.


          Faites-nous part de vos commentaires, réactions et propositions : il suffit de cliquer sur "écrire un commentaire" ou d'adresser un courriel à l'adresse ci-dessous.

Recherche

COURS DE GREC

Afin de faciliter les futurs échanges, le Comité organise des cours de grec moderne.

Contact quimper_lavrio@yahoo.fr

 

Contact / Επικοινωνία