Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 08:53

 

 L'Echelle Française, vue du Sud, quand on vient du cap Sounio.

 

Lavrio Collégiens 2010 (195)

 

L'Echelle Française  témoigne de la rapidité avec laquelle la Compagnie Française des Mines du Laurium s'est développée. La stratégie des dirigeants est claire : rentabiliser les fonds engagés (colossaux pour l'époque), accroître la productivité minéro-métallurgique, et pour ce, toujours innover en investissant dans la recherche tant géologique que chimique, technologique et logistique.

 

Dès sa création en 1864, la 1ère Compagnie  aménage le port et construit un bâtiment pour ses bureaux (l'actuelle mairie de Lavrio) : cette région de l'Attique était quasi-déserte, pas le moindre village, quelques cabanes de bergers et le "brigand" * Kitsos qui y fait la loi ...

Tout le ravitaillement se fait par la mer : il faut imaginer en différents points du rivage des échelles de bois ou de pierre permettant à des navires conséquents de charger et décharger sans risque d'échouage. Mais ce sont là des ouvrages peu sûrs, qu'il faut sans cesse réparer et qui  ne répondent plus aux nécessités d'une activité qui s'est développée en un temps record. Près de 200 bateaux par an !

 

Dès 1882 la Compagnie Française des Mines du Laurium commence à étudier cette question, et après avoir examiné différents projets et fait des sondages géologiques des fonds marins, elle opte pour une échelle en fer prenant appui sur un gros-oeuvre en pierres sis sur le rivage.

L'Echelle est terminée en 1888 : elle fait 170 m de long, 7 m de large, et se termine par une plate-forme de 13,50 où se trouvent deux grues tournantes.

 

Lavrio-Collegiens-2010--201-.jpg

 

Ce que nous voyons de l'Echelle aujourd'hui, si spectaculaire que ce soit, "n'est que" l'extenson d'un vaste complexe construit sur la terre ferme à savoir des entrepôts et des habitations pour les ouvriers affectés à cette zone. Les lignes du réseau ferroviaire interne de la CFML y aboutissent.

De ces constructions il ne reste aujourd'hui que quelques murs qui ne manquent pas, néanmoins, d'en imposer au visiteur.

Espérons que les remise en état et rénovation prévues ( et votées ) ne seront pas des victimes de la "crise"...

M.R.

Partager cet article

Repost 0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 00:00

 

 

 Le trésor caché de Lavrio

 

 

 (Petit conte mythologique - sans prétention !)

 

 

 Il était une fois, dans l'Hellade * antique, une région qui s’appelait : Laurion  

et dont les entrailles cachaient un trésor.  

 

 Poséidon, le dieu de la mer, y régnait en maître,  

 mais Athéna, la déesse de l’Intelligence, y avait aussi un temple.

 Et ils se disputaient souvent ! 

 

Athéna faisait la fière parce qu’elle était la fille de Zeus,

sortie, toute armée, de son crâne !

Et elle ne manquait jamais de le lui rappeler à son "tonton", 

                           que c’était elle, et non lui, qui avait obtenu d’être la protectrice d’Athènes,

ce qui faisait bouillir Poséidon. Il n’avait pas digéré sa défaite.

 

Alors, pour se calmer, brandissant son trident,

il mettait la mer sens dessus dessous.

Tant pis pour les pauvres mortels qui naviguaient ces jours-là !

 

 

C’est ainsi que le petit Zoligrekos ** 

 

 

Grèce 08 2008 015-copie-1

 

 

 

 

perdit toute sa famille près du cap Sounion.

 

 

Athènes 175 

 

 

 

Athéna le prit en pitié et, pour le consoler, elle lui dit où était le trésor.

 

Quelques années plus tard, Zoligrekos acheta des esclaves

– c’était la main d’œuvre de l’époque –

aux pirates qui écumaient la mer Egée.

Ils creusèrent, creusèrent, et découvrirent le trésor***.

Mais, tel quel, il ne valait rien !

Il fallut beaucoup de travail pour extraire le métal argent qu’il contenait.

 

 

Athenes-244.jpg

 

 

Pour remercier Athéna,

Zoligrekos eut l’idée de frapper une monnaie,

avec d’un côté le profil de la déesse,

et de l’autre son emblème, la chouette !

 

 

Image1Ath-na.jpg   Image1-chouette.jpg

 

 

C’est cette monnaie qui fit la richesse et la grandeur d’Athènes,

et Zoligrekos  reçut en récompense une couronne d’olivier,

l’arbre sacré d’Athéna.

 

Puis vinrent  des temps bien difficiles ....

Athènes dut se soumettre aux Romains, puis beaucoup plus tard aux Turcs ...

Les mines furent abandonnées pendant des siècles ...

 

Mais, quand la Grèce releva la tête et devint en 1831 un Etat

avec Athènes comme capitale,

on redécouvrit les mines de Zoligrekos,

et ce fut encore une fois la chasse au trésor !

 

Des Français aventureux s’y installèrent,

et firent à nouveau la prospérité de la région ****.

Le petit port prit alors le nom de Lavrio.

 

Mais un beau jour, un siècle plus tard,

les Français repartirent,

laissant derrière eux la désolation ... 

 

Aujourd’hui, les lieux où vécut Zoligrekos ont retrouvé une nouvelle vie.

 

 Et si du temple d’Athéna il ne reste que quelques traces,

 

 

Athena-pensive.jpg 

 

 

 

 Poséidon, lui,

 monte toujours la garde au cap Sounion !

 

 

Grèce 08 2008 012

 

 

 

***************************************** 

 

* C'est-à-dire La Grèce : ceux que nous appelons "Grecs" ne se sont jamais appelés ainsi, mais Hellènes, et aujourd'hui de même. Ce sont les Romains qui les ont appelés "Grecs", du nom d'une peuplade de l'Illyrie.

** Joli Grec prononcé à la grecque !Ainsi baptisé par M.F.

*** Il s'agit d'un minerai de plomb argentifère.

**** La Compagnie Française des Mines du Laurium fut créée en 1875

 

Photos :

1. Le "jockey de l'Artémision". Détail. Musée Archéologique National d'Athènes. A.P.

2. Stèle funéraire de Démokleidès. Détail. Musée Archéologique National d'Athènes. M.R.

3. Kouros (Jeune homme) Musée du Céramique. Détail. Athènes.M.R.

4. Tétradrachme en argent de Lavrio. Musée Archéologique d'Athènes.

4. Athéna "pensive". Musée de l'Acropole. M.R.

5. Poséidon  de l'Artémision (ou Zeus). Détail. Musée Archéologique National d'Athènes. A.P.

 

M.R.

   

Partager cet article

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:24

Ce jour-là, Poséidon devait être de mauvaise humeur ...



Sounio 041-copie-1




Partager cet article

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 18:10

Le plus ancien théâtre en  pierre de toute la Grèce


Thorikos
Vue aérienne de Thorikos.


Le théâtre est très endommagé :
mais des travaux de remontage ont été entrepris en mai 2009,
et la municipalité de Lavrio espère bien, que dans quelque temps,
des tragédies antiques pourront à nouveau y être présentées
..

 

Le théâtre de  Thorikos est considéré comme le plus ancien de toute la Grèce
 -  assurément le plus ancien conservé -,
et il est le seul à avoir une forme d’ellipse,
comme il apparaît clairement sur la photo aérienne.

Il est situé dans un amphithéâtre naturel sur la pente du Velatouri, face à la mer :
sa construction date du dernier quart du 6ème siècle avant J-C.

Au milieu du 5ème, l'orchestra a été agrandie
et au 4ème, un nouvel ensemble de gradins a été ajouté,
ce qui lui donne alors une capacité de 6000 spectateurs.
La cité toute entière assistait aux concours théâtraux : hommes libres, femmes et esclaves.

 
Si la grande période du théâtre grec ( il serait plus juste de dire athènien) est le 5ème s. av J-C, 
avec Eschyle, Sophocle, Euripide et Aristophane,
le théâtre de Thorikos nous montre qu'il y eut un "avant" et donc, que dès la fin du 6ème se tenaient des
représentations dramatiques, dont, à vrai dire, on ne sait pas grand chose ...
.

*On appelle « orchestra » l’espace circulaire (en forme d’ellipse à Thorikos), sur lequel évoluait le chœur,
les acteurs se trouvant, eux,  sur une estrade construite en bordure de l’orchestra.



Lavrio-pano.jpg

 

 
Le Choeur Penn ar Bed au théâtre de Thorikos

 En août 2008, le Choeur Penn ar Bed de Quimper a chanté
 MikisTheodorakis à Lavrio ,
dans le cadre du festival d'été Kentavria :
acte de naissance du jumelage  Quimper - Lavrio.


Grece-08-2008-019.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 10:21

Thorikos se trouve sur le territoire de Lavrio, au nord de la ville actuelle,
sur les flancs du Mont Velatouri.
Ce site  fut habité dès le Néolithique, vers 4500 av J-C.

Velatouri
Thorikos, côté Velatouri.

La première mention de Thorikos se trouve
dans l' Hymne Homérique consacré à Déméter (VIIème avant J-C) :
les pirates qui avaient enlevé la déesse
accostèrent sur le rivage de Thorikos pour se restaurer,
et elle profita de leur inattention
pour se sauver et regagner le sanctuaire d'Eleusis.

Le nom de Thorikos serait à rapprocher du mot ancien Θορός / thoros :
semence, sperme et métaphoriquement, semence de la terre, à savoir les minerais
...


L'exploitation des gisements de plomb argentifère, qui, dans cette région de la Lauréotique affleurent, commença très tôt : la galerie  la plus ancienne aurait été ouverte vers 3000 av J-C, et a été exploitée, sans interruption, jusque la fin du IVème siècle av J-C.

Thorikos-vue-copie-1.jpg
Thorikos, côté mer :
à droite, baie de Lavrio, au fond l'île de Makronissos
.

De l'époque mycénienne ( 1600 - 1100 av. J-C )
subsistent les vestiges d'une acropole, et 5 tombes,
et, à l'aube de l'époque classique, Thorikos est déjà un centre très important de l'Attique.
 L'avènement de la démocratie athénienne  (réformes de Clisthène en 510)
et ses besoins croissants en argent et en plomb favoriseront l'expansion de Thorikos
.

En dehors des installations "industrielles",  et du théâtre, quelques vestiges de constructions :
temple d'Asklépios et d'Hygia,  traces d'un petit temple de Dionysos,
et, - on ne s'en étonnera pas - un temple consacré à Déméter et à Korê,
dont il ne reste que quelques colonnes brisées, le gros du  bâtiment ayant été transporté à Athènes,
au 1er siècle de notre ére, pour orner des bâtiments sur l'agora.

Le Théâtre rend compte de l'importance de Thorikos : 
il pouvait recevoir 4000 spectateurs.

A SUIVRE ...



Grece-08-2008-017-copie-1.jpg



Partager cet article

Repost 0

Chouette lauréotique


                 
   
Γλαυξ λαυρεωτική
(Musée Archéologique d'Athènes)
    Tétradrachme Vème s. av J-C 
    Argent des mines du Laurion

Présentation / Παρουσίαση

         Notre Association (loi 1901, J.O. 17/12/2008) a pour projet de tisser des liens amicaux et durables entre ces deux villes situées aux deux extrêmes de l'Europe, au travers d'échanges les plus variés possible.

     Ce blog vise à donner de la publicité à nos activités, à faire connaître Lavrio, son passé, son présent, et à présenter quelques aspects de l'actualité - au sens le plus large du terme - et de la culture de la Grèce contemporaine et de la Grèce en général.


          Faites-nous part de vos commentaires, réactions et propositions : il suffit de cliquer sur "écrire un commentaire" ou d'adresser un courriel à l'adresse ci-dessous.

Recherche

COURS DE GREC

Afin de faciliter les futurs échanges, le Comité organise des cours de grec moderne.

Contact quimper_lavrio@yahoo.fr

 

Contact / Επικοινωνία