Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 00:06

 

Encore une chanson écrite par Manos Eleftheriou / Μάνος Ελευθερίου 

 

La musique est de Mikroutsikos / Μικρούτσικος,

 

Elle était au programme du concert donné par l'Orchestre des Cyclades à Lavrio.

 

Dans la video ci-dessous, elle est chantée par Christos Thiveos / Χρήστος Θηβαίος qui en fut le premier interprète.

 

 

 

  
     Ξεγέλασες τους ουρανούς με ξόρκια μαύρη φλόγα       
     Πως η ζωή χαρίζεται χωρίς ν' ανατραπεί
     Κι όλα τα λόγια των τρελών που ήταν δικά μας λόγια
     Τα μάγευες με φάρμακα στην άσωτη σιωπή

     Πενθούσες με τους έρωτες γυμνός και μεθυσμένος
     Γιατί με τους αθάνατους είχες λογαριασμούς
     Τις άριες μιας όπερας τραύλιζες νικημένος
     Μιας επαρχίας μαθητής μπροστά σε δυο χρησμούς

     Τι ζήλεψες τι τα 'θελες τα ένδοξα Παρίσια
     Έτσι κι αλλιώς ο κόσμος πια παντού είναι τεκές
     Διεκδικούσες θαύματα που δίνουν τα χασίσια
     Και παραισθήσεις όσων ζουν μέσα στις φυλακές

     Και μια βραδιά που ντύθηκες ο Άμλετ της Σελήνης
     Έσβησες μ' ένα φύσημα τα φώτα της σκηνής
     Και μονολόγους άρχισες κι αινίγματα να λύνεις
     Μιας τέχνης και μιας εποχής παλιάς και σκοτεινής
                                                                        
                  Qui veut bien traduire cette chanson magnifique ?!! (je manque de temps) 

Partager cet article

Repost 0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 00:00

 

Musique : Laurentis Mahairitsas /Λαυρέντης Μαχαιρίτσας

Paroles  : Manos Eleftheriou / Μάνος Ελευθερίου

 

Τα φάρμακα / Les remèdes, en duo : Mahairitsas et Katerine Stanisi /  Κατερίνα Στανίση

 

 Lorsqu'à la fin du concert, Nikos Kypourgos a demandé au public quel bis il souhaitait, il a demandé à réécouter cette chanson.

 

 

video : japan88gr link

 

 

                                  Τα φάρμακά σου στο συρτάρι                 Tes remèdes dans le tiroir
                                  μικρά του γάλακτος θηρία                       petits fauves de lait
                                  ζωή που έκανες κουβάρι                         ta vie tu l'as mise en boule
                                  και τη μοιράστηκες στα τρία.                   et tu l'as partagée en trois.

                                 Φάρμακα για να μην ξεχάσεις                   Remèdes pour ne pas oublier
                                 τους τόπους που έσβησαν στο χώμα,        les lieux qui ont disparu sur terre
                                 πατρίδες που έγιναν κομπάρσοι                les pays qui sont devenus des figurants
                                 με μια σημαία δίχως χρώμα.                     avec un drapeau sans couleur

                                Φάρμακα για τις αϋπνίες,                           Remèdes pour les insomnies
                                φάρμακα για τις αναμνήσεις,                      Remèdes pour les souvenirs
                                για κάποιων ξένων αμαρτίες                       pour les fautes de quelques autres
                                και φάρμακα για συναντήσεις                     et remèdes pour les rencontres

                                κι ακόμα, φάρμακα για χάδια                    et encore remèdes pour les caresses
                                που σου ξυλιάσανε τα χέρια                      qui se sont figées dans tes mains
                                και οδηγίες σ' ένα χάρτη                            et instructions sur une carte
                                πως φτάνει κάποιος ως τ' αστέρια.              pour arriver jusqu'aux étoiles

                                Φάρμακα για τα όνειρά σου                       Remèdes pour tes rêves             
                                και συνταγές για όλες τις λύπες,                et recettes pour tous les chagrins
                              για όσα κλώτσησες μια νύχτα           pour tout ce qu'en une nuit tu as envoyé  paître ]                               

                                κι όσα μετάνιωσες που είπες.               et pour tout ce que tu regrettes d'avoir dit.             

                               Γι' αυτούς που βλέπουν στη σκοπιά τους    Pour tous ceux qui, enfaction, voient
                               αγγέλους να τους οδηγούν στη μάχη,          des anges les conduire au combat,
                               φάρμακα για την ερημιά τους                     des remèdes pour la solitude
                               γιά όσους πια θα ζουν μονάχοι.                  pour tous ceus qui vivent seuls désormais.

                              Τα φάρμακά σου στις ντουλάπες                 Tes remèdes dans les placards
                              και στα μπαούλα και στα σκρίνια.               dans les coffres et les secrétaires.
                              Το 'χεις το σπίτι φαρμακείο                         Tu as fait de la maison une pharmacie
                              σταμάτα πια αυτή τη γκρίνια.                      Maintenant
 cesse de pleurnicher.                            

 

Toute suggestion de meilleure et plus juste traduction est la bienvenue !

M.R.

 

Partager cet article

Repost 0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 08:32

 

   Lors de leur séjour à Lavrio (12 au 19 juin), les "neohellénistes" du Comité ont eu la chance extraordinaire d'assister à un concert sur le site de l'ex Compagnie Française des Mines du Laurium, aujourd'hui Parc Technologique et Culturel de Lavrio. Pour inaugurer le début de ses activités dans le Parc, la société pharmaceutique Lamda Laboratories avait invité pour un soir le jeune Orchestre des Cyclades et son chef Nikos Kypourgos.

 

     Etrange coïncidence, Nikos Kypourgos est le compositeur de la musique du film de Xanthopoulos, Le montreur d'ombres,  que nous avions fait venir au Chapeau-Rouge, le 21 avril 2011 !

 

 

%CE%A3%CF%85%CE%BD%CE%B1%CF%85%CE%BB%CE%AF%CE%B1+%-copie-2

Nikos Kypourgos à Lavrio

 

 

C'était particulièrement émouvant pour trois d'entre nous qui avions vécu

le "mythique" concert Theodorakis donné par le Choeur Penn ar Bed deQuimper

en ce lieu le 9 août 2008,

d'assister à nouveau à un concert, à cet endroit-là...

   

 -CE-A3-CF-85-CE-BD-CE-B1-CF-85-CE-BB-CE-AF-CE-B1---copie-3.jpg   -CE-A3-CF-85-CE-BD-CE-B1-CF-85-CE-BB-CE-AF-CE-B1---copie-1.jpg

L'orchestre des Cyclades à Lavrio : amphithéâtre du Parc Technologique et Culturel

 

   Depuis 8 ans Kypourgos "s'est retiré" dans l'île de Syros : il a découvert dans la capitale des Cyclades un formidable potentiel musical   et rencontré des jeunes musiciens amateurs et professionnels, des chanteurs et chanteuses, tous passionnés et décidés à ne pas se laisser embarquer dans la morosité, le pessimisme voire le défaitisme. C'est en 2010 qu'a commencé l'aventure de l'Orchestre des Cyclades.

   Le concert de ce soir-là était un hommage, en sa présence, au grand poète et parolier Manos Eleftheriou. Nous avons donc entendu, mais dans des arrangements faits par Kypourgos pour son orchestre, des chansons connues de tous et qui ont pour compositeurs les grands noms de la musique grecque : Mikis Theodorakis, Manos Hadzidakis,  Yannis Markopoulos, Dimos Moutsis, Thanos Mikroutsikos, Yannis Spanos, Loukianos Kilaïdonis, Laurentis Mahairitsas et Stavros Kouyioumtzis.

 

Un seul extrait video de ce concert à proposer, et bien court...

Musique : Dimos Moutsis Άλλος για Χίο τράβηξε / L'un s'en est allé à Chios

 

 

 

 

Ci-dessous, chantée par Dimitris Mitropanos / Δημήτρης Μητροπάνος qui en fut le 1er interprète. Elle est suivie de deux autres chansons dont le parolier est également Manos Eleuftheriou.

 

 

Video : 1979kostas link 

                                                

 

                                                  Στα καλντερίμια συζητούν                Sur les pavés, des voisins                                                

                                                  ως το πρωί γειτόνοι                           discutent jusqu'au matin
                                                  μα σκοτεινιάζει ο καιρός                   mais le temps s'assombrit
                                                  και στις καρδιές νυχτώνει                 et dans les coeurs la nuit tombe

 

                                                  Άλλος για Χίο τράβηξε πήγε               L'un s'en est allé à Chios, parti
                                                  κι άλλος για Μυτιλήνη                         un autre à Mytilène
                                                  κι άλλος στης Σύρας τα στενά           et un autre dans les ruelles de Syros
                                                  αίμα και δάκρυα πίνει                        du sang et des larmes à boire

                                                  Σε πανηγύρι και γιορτή                      Au pardon et à la fête
                                                  απ' την Αγιά Μαρκέλλα                       de Sainte Marcella
                                                  σ' αγόρασα χρυσή κλώστη                je t'ai acheté un fuseau doré
                                                  και κόκκινη κορδέλα                         et un ruban rouge.

Toute proposition pour une meilleure traduction est la bienvenue !

M.R.
                                     

 

                  

Partager cet article

Repost 0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 00:00

   

Petits rappels historiques  

 

Après la mort de Lambrakis,  Mikis Theodorakis et ses amis  fondent La Jeunesse Démocratique Lambrakis / Η Δημοκρατική Νεολαία Λαμπράκη, appelée aussi  Les Jeunesses Lambrakis / Οι Λαμπράκηδες. Ce mouvement politique va jouer un rôle très important dans les années qui suivent.

  

Theodorakis est élu député en 1964. A partir de 1966 sa musique est interdite sur la radio d'Etat.

 

Dès le 21 avril 1967, Theodorakis entre dans la clandestinité. Pendant 4 mois il réussit à échapper à la traque : il est arrêté le 21 août. Commencera alors le parcours "classique" : la torture dans les locaux de la sinistre Sûreté rue Bouboulinas, puis la prison Averoff. Début 1968, il est libéré : en août 1968 il est envoyé, avec sa famille, en résidence surveillée à Zatouna au fin fond du Péloponnèse. En octobre 1969, il est transféré à la prison d'Oropos, puis "expédié" en France le 13 avril 1970. Son "cas" est en effet devenu très gênant pour les Colonels, lesquels saississent l'occasion de la venue de J-J Schreiber à Athènes pour s'en débarrasser, sa famille, elle, restant en otage à Athènes. Elle l'y rejoindra plus tard

 

 

 La musique du film Z

 

C'est quelques jours avant le Coup d'Etat  que Costa-Gavras, dans l'avion qui le ramène d'Athènes à Paris, lit le roman de Vassilikos : au vu des événements, il décide d'en faire un film, le plus rapidement possible. Il souhaitait que la musique fût composée par Mikis Theodorakis, mais ce n'est guère facile... Theodorakis propose à Costa-Gavras et à son musicien Bertrand Gérard de choisir dans son oeuvre ce qui leur convient. Ils choisissent de puiser dans le cycle  L'Otage / Ένας Όμηρο.

 

 

 

Z-1.jpg

 

Pochette du 1er enregistrement des chansons-ballades de L'Otage

 

L'Otage (1958) est une pièce de théâtre du dramaturge irlandais Brendan Behan (1923-1964), jouée à Athènes en 1962, dans la traduction de Vassilis Rotas :  un jeune militant de l'IRA, arrêté par l'armée britannique , doit être exécuté dans la prison de Belfast. En réponse, l'IRA prend en otage un jeune soldat anglais à Dublin et menace de l'exécuter. Fin tragique : le militant de l'IRA est exécuté et le jeune anglais meurt accidentellement.

 

Theodorakis compose   pour  les poèmes de ce texte une musique très "attachante" , une musique qui s'éloigne du rébétiko classique et se rapproche de celle de Hadjidakis par la mélancolie : l'ironie n'en est pas non plus absente.

 

Les Grecs reconnaissent dans cette histoire leur propre lutte contre les Anglais en 1944, mais aussi leur refus présent du contrôle qu'exercent les USA sur leur pays, et y lisent encore leurs propres affrontements fratricides ... La jeunesse s'approprie immédiatement la chanson L'Enfant souriant / To Gelasto Pedhi, chanson qui deviendra le symbole de la lutte au nom de Grigoris Lambrakis.

 

Inutile de préciser que cette chanson fut immédiatement interdite, que Theodorakis ne put faire l'enregistrement prévu avec Maria Farandouri, qu'il en fit un avec sa propre voix, disque qui circula sous le manteau ...

 

Telle est donc l'histoire de la musique de Z.

 

 Ci-dessous, la chanson  par Dora Giannakopoulou qui interpréta les chansons sur scène dans le rôle de Teresa, la "servante au grand coeur", prise de pitié pour le soldat anglais retenu dans le bordel où elle travaille

 

 

 
  

 

Ήταν πρωί του Αυγούστου κοντά στη ροδαυγή     C'était un matin d'Août peu avant la levée du jour
βγήκα να πάρω αέρα στην ανθισμένη γη                  je sortis prendre l'air sur la plaine fleurie
βλέπω μια κόρη κλαίει σπαραχτικά θρηνεί              je vis une fille en pleurs, j'étais déchiré qu’elle se lamente
σπάσε καρδιά μου εχάθη το γελαστό παιδί             mon coeur se brisa l'enfant rieur avait disparu

 

Είχεν αντρεία και θάρρος και αιώνια θα θρηνώ      Il était vaillant, courageux et je le déplorerai à jamais
το πηδηχτό του βήμα το γέλιο το γλυκό                  son pas sautillant ,son rire, sa douceur,
ανάθεμα την ώρα κατάρα τη στιγμή                          maudite soit l'heure, maudit l'instant fatal (où)
σκοτώσαν οι εχθροί μας το γελαστό παιδί               nos ennemis ont tué le garçon rieur

 

Μον' να 'ταν σκοτωμένο στου αρχηγού το πλάι       Si seulement il avait péri avec le chef à ses côtés
και μόνον από βόλι Εγγλέζου να 'χε πάει                  si seulement il était mort sous les balles (d’un tireur) Anglais
κι από απεργία πείνας μέσα στη φυλακή                 d'une grève de la faim en prison
θα 'ταν τιμή μου που 'χασα το γελαστό παιδί          ça aurait été un honneur que je perde le garçon rieur

 

Βασιλικιά μου αγάπη μ' αγάπη θα στο λέω             Mon amour majestueux je te le dis avec amour
για το ό,τι έκανες αιώνια θα σε κλαίω                       pour tout ce que tu as fait je te pleurerai une éternité
γιατί όλους τους εχθρούς μας θα ξέκανες εσύ       parce que tous nos ennemis tu les aurais anéantis
δόξα τιμή στ' αξέχαστο γελαστό παιδί                      gloire et honneur à l’inoubliable garçon rieur.

 

                                                                                      Traduction : www.projethomere.com

 

 

Chantée par Mikis Theodorakis

 

 

 

Video : SmiletLikeYouMeanlt88 link

 

 

Chanté par Maria Farandouri lors du mémorable concert de 1974 au Stade Karaîskaki..

 

 

 

Video : outis27 link
 

Theodorakis découvrira "sa" musique lorqu'il verra le film pendant son exil en France : elle contribuera aussi au succés du film de Costa-Gavras.

M.R. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 08:05

 

Lilas se dit en grec pashalies / πασχαλιές : fleurs de Pâques

 

  P1010013.JPG

 

 

La Semaine Pascale que les Grecs appellent Grande Semaine / Μεγάλη βδομάδα 

est marquée par des offices où "se jouent" les différents moments de la Passion.

 

Le Vendredi Saint est le jour de l' Epitafios / Επιτάφιος Θρήνος de la lamentation (thrène) funèbre

au cours de laquelle sont psalmodiés des hymnes d'une très grande beauté,

hymnes composés par Romanos Le Mélode au 6ème siècle.

 

 

 Ci-dessous, l'hymne Η ζωή εν τάφω / Vie dans le tombeau est chanté par deux grands noms de la musique grecque : Nikos Xylouris / Νίκος Ξυλούρης et Manolis Mitsias / ,Μανώλης Μιτσιάς accompagnés de la lyre crétoise et d'autres instruments. Petit rappel : pas d'accompagnement de musique dans l'église orthodoxe.  C'est un document d'archives qui date de 1977 : la prise de son n'est pas excellente, mais il y a ces voix, cette musique et ce texte "intraduisible" ...

 

 

                                                                                                                                                   Video outis27 link

 

 

Au cours du même concert, Dimitra Galani / Δήμητρα Γαλάνη chante αι γενεαί πάσαι / tous les peuples et Ω γλυκύ μου έαρ / Mon doux printemps

 

 

                                                                                                               Video outis27 link
M.R.

Partager cet article

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:00

 

L'écrivain Kambanellis, né dans l'île de Naxos en 1922,

vient de mourir à Athènes, le 29 mars dernier.

 

   Pendant l'Occupation allemande, il entra dans la Résistance, et après son arrestation par les nazis, il fut conduit et incarcéré à Mauthausen où il resta jusqu'à la libération du camp par les forces alliées, le 5 mai 1945. Il en est donc un des rares rescapés ...

 

   En 1965, il publie Mauthausen, récit-témoignage de ses années de déportation : y sont inclus quatre poèmes, que Mikis Theodorakis  mettra en musique en 1965. Ces chants, grâce à la musique particulièrement saisissante de Theodorakis et à la voix de Maria Farandouri - qui ne l'est pas moins - ont fait le tour du monde ... Si je ne trompe, c'est la 1ère fois que Maria Farandouri chante pour Theodorakis.

 

   A son retour de Mauthausen, Kambanellis découvre le génial metteur en scène athénien Karolos Koun et il se lance dans l'écriture théâtrale qu'il rénove de fond en comble : son oeuvre est immense depuis La cour des miracles / Η αυλή των θαυμάτων et Notre grand cirque /Το μεγάλο μας Τσίρκο, oeuvre de combat pendant et contre la dictature des colonels.

  Egalement scénariste, il est, entre autres, l'auteur du scénario de Stella de Cacogiannis.

 

*******************

 

La chanson la plus connue de ce cycle est certainement Άσμα ασμάτων / Le Cantique des cantiques

 

Ci-desous l'interprétation "historique" de cette chanson, avec Maria Farandouri,  et, selon moi,  la plus belle.   

 

 

  Video Mikis Theodorakis1  link

 

               Τι ωραία που είν’ η αγάπη μου                     Qu'elle est belle, ma bien-aimée
               με το καθημερνό της φόρεμα                       avec sa robe de tous les jours
               κι ένα χτενάκι στα μαλλιά.                              et un petit peigne dans ses cheveux
               Κανείς δεν ήξερε πως είναι τόσο ωραία.      Personne ne savait qu'elle était aussi belle

               Κοπέλες του Άουσβιτς,                                  Jeunes filles d'Auschwitz
               του Νταχάου κοπέλες,                                   jeunes filles  de Dachau
               μην είδατε την αγάπη μου;                            n'avez vous pas vu ma bien-aimée ? 

               Την είδαμε σε μακρινό ταξίδι,                       Nous l'avons vue dans un lointain voyage
               δεν είχε πιά το φόρεμά της                           elle ne portait plus sa robe
               ούτε χτενάκι στα μαλλιά.                               ni de peigne dans ses cheveux

              Τι ωραία που είν’ η αγάπη μου,                    Qu'elle est belle, ma bien-aimée
              η χαϊδεμένη από τη μάνα της                        choyée par sa mère
              και τ’ αδελφού της τα φιλιά.                          couverte de baisers par son frère
              Κανείς δεν ήξερε πως είναι τόσο ωραία.      Personne ne savait qu'elle était si belle.

              Κοπέλες του Μαουτχάουζεν,                         Jeunes filles de Mauthausen
              κοπέλες του Μπέλσεν,                                    jeunes filles de Belsen
              μην είδατε την αγάπη μου;                            n'avez vous pas vu ma bien-aimée ? 

             Την είδαμε στην παγερή πλατεία                  Nous l'avons vue sur la place gelée
             μ’ ένα αριθμό στο άσπρο της το χέρι,         un numéro dans sa main blanche
             με κίτρινο άστρο στην καρδιά.                     une étoile jaune sur lecoeur

 

             Τι ωραία που είν’ η αγάπη μου,                   Qu'elle est belle, ma bien-aimée
             η χαϊδεμένη από τη μάνα της                       choyée par sa mère
             και τ’ αδελφού της τα φιλιά.                         couverte baisers par son frère
             Κανείς δεν ήξερε πως είναι τόσο ωραία.     Personne ne savait qu'elle était si belle.

 

M.R.

 

Partager cet article

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:22

 

Bonne fête à tous nos amis Grecs !

 

************** 

                 Le 25 mars 1821 est considéré comme le jour où commença

 

   l'insurrection grecque contre les Turcs Ottomans.

 

Cf article

25 mars : Fête Nationale / Εθνική Γιορτή

 

Le poète Andréas Kalvos (1792 Zakynthos - 1869 Londres) ne cessa de soutenir la cause de l'Indépendance. Il dédie l'Ode IV de ses Lyriques aux partisans. Un extrait de ce poème intitulé

A Samos a été mis en musique par Mikis Théodorakis.

C'était sous les colonels ; Il était à Zatouna, dans le Péloponnèse,

en résidence surveillée,    

 

 
Chant : Mikis Theodorakis et Maria Farandouri.
Video : jimakos61 link
 

 

 

                              Εις Σάμον                                                                    A Samos

                         Όσοι το χάλχεον χέρι                                                Que ceux sur qui s'appesantit

                         Βαρύ του φόβου αισθάνονται                                  La main d'airain de la peur

                               Ζυγόν δουλειάς ας έχωσι·                                        Demeurent, eux,  sous leur joug servile ;

                               Θέλει αρετήν και τολμήν                                           Car elle requiert force d'âme et témérité

                                                              Η ελευθερία                                                                                         La liberté.

 

                              Αυτή (και ο μύθος κρύπτει                                       La liberté - ici le mythe cache

                              Νούν αληθείας) επτέρως                                          Le génie de la vérité - a pourvu d'ailes

                              Τον Ίκαρον· και αν έπεσεν                                       Icare, et s'il a chuté

                              Ο πτερωθείς κι επνίγη                                               Ange ailé, et s'est englouti

                                                            Θαλασσωμένος                                                                                Naufragé,

 

                             Αφ΄  υψηλά όμως έπεσε.                                           C'est du zénith qu'il est tombé.

                             Και απέθανεν ελεύθερος. –                                       Et c'est libre qu'il a succombé. -

                             Αν γίνης σφάγιον άτιμον                                          Mais si tu deviens la victime avilie

                             Ενός τυράννου, νόμιζε                                               D'un tyran, n'espère dans la tombe

                                                           Φρικτόν τον τάφον.                                                                        qu'infamie

 

 

La langue de Kalvos, à la fois démotique et puriste, est très difficile à traduire ...

 

 

********************* 

M.R. 

 

Partager cet article

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 00:00

 

Paroles : Nikos Gatsos Νίκος Γάτσος,

musique : Manos Hadzizakis Μάνος Χατζιδάκης,

 chant : Maria Farandouri Μαρία Φαραντούρη.

 

  Perséphone, 

  que l'on appelle aussi Korê / Κόρη (la jeune fille et la fille par rapport à Démèter, la Mère)  

  est la fille de Déméter et de Zeus.

  Son enlèvement par Hadès, le dieu des Enfers, met sa mère au désespoir.  

  Grâce à Zeus, le maître des Dieux, un accord est conclu :  

  Perséphone passera 6 mois auprès de son époux dans les profondeurs infernales,  

  et les 6 mois du printemps et de l'été, sur terre, auprès de sa mère.  

 

Cette chanson qui date de 1972 dénonce  la défiguration de la région d'Eleusis,

(installation d'immenses raffineries de pétrole)

où se trouve le grand sanctuaire des Mystères, consacré à Déméter et sa fille Perséphone.

 

 

 

                       Εκεί που φύτρωνε φλισκούνι κι άγρια μέντα           La où poussaient le pouliot et la menthe sauvage 
                       κι έβγαζε η γη το πρώτο της κυκλάμινο                   où fleurissait le premier cyclamen
                       τώρα χωριάτες παζαρεύουν τα τσιμέντα                  maintenant des paysans marchandent du ciment
                       και τα πουλιά πέφτουν νεκρά στην υψικάμινο.       et les oiseaux tombent morts dans le haut-fourneau

                                      Κοιμήσου Περσεφόνη                                                 Endors-toi Perséphone
                                      στην αγκαλιά της γης                                                   dans les bras de la terre
                                      στου κόσμου το μπαλκόνι                                          sur le balcon du monde
                                      ποτέ μην ξαναβγείς.                                                      ne reviens jamais

                        Εκεί που σμίγανε τα χέρια τους οι μύστες                Là où les initiés mêlaient leurs mains
                        ευλαβικά πριν μπουν στο θυσιαστήριο                    avec recueillement avant d'entrer

                                                                                                                                                       [dans le sanctuaire
                        τώρα πετάνε αποτσίγαρα οι τουρίστες                     maintenant les touristes jettent leurs mégots
                        και το καινούργιο πάν να δουν διυλιστήριο.            et vont visiter la nouvelle raffinerie

                                       Κοιμήσου Περσεφόνη                                                    Endors-toi Perséphone


                       Εκεί που η θάλασσα γινόταν ευλογία                        La où la mer était bénédiction
                       κι ήταν ευχή του κάμπου τα βελάσματα                   où dans la plaine les bêlements étaient prière
                       τώρα καμιόνια κουβαλάν στα ναυπηγεία                 maintenant des camions trimbalent
                       άδεια κορμιά σιδερικά παιδιά κι ελάσματα.             des corps vides, des enfants et de la ferraille.

                                     Κοιμήσου Περσεφόνη                                                 Endors-toi Perséphone

 

 Toute proposition de meilleure traduction est la bienvenue ! 

 

********

Autre interprétation avec Tania Tsanaklidou et Martha Frintzila

(live à Eleusis, le 13/09/2009)

 

                                     Video : prigipesa25

  M.R.

Partager cet article

Repost 0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 05:56

 

 Ce n'est pas encore le temps des cigales, tant pis !

 

    Et, de toute façon, ici, il n'y a pas de cigales !

 

 

  Les R de l'amour / Τα Ρω του έρωτα d' Odysseas Elytis 

 

 C'est un recueil de chansons dont certaines ont été mises en musique par Théodorakis (Petites Cyclades / Μικρές Κυκλάδες), d'autres par Hadzidakis et d'autres encore par Linos Kokotos. Ce dernier a choisi la série de "comptines" qui composent  Le trèfle marin / Το θαλασσινό τριφύλλι.

 Il n'y a pas de rupture entre d'un côté ses "grands" poèmes 

et de l'autre ses "chansons" :

c'est le même univers "surréaliste",

la même inspiration : le soleil, la magie du monde, la femme, l'enfance

et le même plaisir virtuose de jouer avec les mots, avec les sons et les légendes.

 

La cigale en grec se dit [tzitziki] / τζιτζίκι : une onomatopée sur laquelle Elytis va jouer dans le refrain.

Au poète qui leur demande si le soleil est vivant / [zi] /ζει,

les cigales répondent en choeur : [zi ke zi ke zi] / ζει και ζει και ζει

  

 

                                     Video greecefrance1789  link     Chant : Violaris / βιολάρης

 

                                                    ΤΑ ΤΖΙΤΖΙΚΙΑ                          LES CIGALES

                                Η Παναγιά τα πέλαγα              La Vierge, la mer
                                κρατούσε στην ποδιά της.        elle la tenait dans son tablier
                               Την Σίκινο, την Αμοργο            Sikinos, Amorgos
                                και τ' άλλα τα παιδιά της.        et ses autres enfants.

                                Ε σεις τζιτζίκια μου άγγελοι     Eh vous, mes cigales, mes anges
                                γεια σας κι η ώρα η καλή.       salut à vous et bonne chance.
                                Ο βασιλιάς ο Ήλιος ζει;            Le Soleil roi, vit-il ?
                                Κι όλ' αποκρίνονται μαζί.         Et toutes de répondre en choeur

                                Ζει και ζει και ζει .....             Il vit, il vit, il vit
 
                                ο βασιλιάς ο Ήλιος ζει.            le Soleil roi vit 
 
                               Από την άκρη του καιρού         Du fond du temps
                               και πίσω απ' τους χειμώνες      et del'au-delà des tempêtes
                               άκουγα σφύριζε η μπουρού     j'entendais, la Sirène sifflait
                               κι έβγαιναν οι Γοργόνες.         et les Gorgones de sortir.

                               Ε σεις τζιτζίκια μου άγγελοι     Eh vous, mes cigales, mes anges


                              Κι εγώ μέσα στους αχινούς        Et moi au milieu des oursins
                              στις γούβες στ' αρμυρίκια         dans les trous d'eau et les salicornes
                              σαν τους παλιούς θαλασσινούς  comme les vieux marins
                              ρωτούσα τα τζιτζίκια:               je demandais aux cigales

                              Ε σεις τζιτζίκια μου άγγελοι      Eh vous, mes cigales, mes anges

 

Τoute proposition pour une meilleure traduction est la bienvenue !

 



****************

Impossible de résister au plaisir de citer l'origine des cigales telle que

Platon ( 428/427-347/346 av.J.-C.), s'amuse à la faire raconter par Socrate

dans le dialogue Phèdre !

 

****** 

Socrate qui, habituellement, ne sort guère de la ville, a suivi son ami Phèdre dans la campagne : c'est lété, il fait chaud, les cigales chantent, et on pourrait se laisser prendre par la torpeur et glisser dans le sommeil, "comme des moutons qui font la méridienne près de la source" ... Mais non, il faut au contraire résister à ces Sirènes et "elles nous accorderont  le privilège que les dieux leur permettent de décerner aux hommes".

 

Comme Phèdre ne sait rien de ce privilège, Socrate lui raconte cette charmante fable !

 

 

    D'après la légende, les cigales étaient jadis des hommes, de ceux qui existaient avant la naissance des Muses.

   Quand les Muses furent nées et que le chant eut paru sur la terre, certains hommes alors éprouvèrent un plaisir si bouleversant, qu'ils oublièrent en chantant de manger et de boire, et moururent sans s'en apercevoir.

   C'est d'eux que par la suite naquit l'espèce des cigales : elle a reçu des Muses le privilège de n'avoir nul besoin de nourriture une fois qu'elle est née, mais de se mettre à chanter tout de suite, sans manger ni boire, jusqu'à l'heure de la mort ; après, elles vont trouver les Muses et leur rapportent qui les honore ici-bas, et à qui d'entre elles est adressé cet hommage.

   A Terpsichore elles parlent de ceux qui l'ont honorée dans les choeurs de danse, et les lui rendent ainsi plus chers ; à Érato ceux qui l'honorent dans les rites de l'amour ; aux autres de même, suivant la forme de chaque hommage. A l'aînée, Calliope, et à sa cadette Uranie, elles parlent de ceux qui passent leur vie à philosopher et qui honorent l'art qui leur est propre, car, entre toutes les Muses, ce sont elles qui s'occupent du ciel et des questions de l'ordre divin aussi bien qu'humain, et qui font entendre les plus beaux accents. Ainsi pour bien des raisons nous devons parler et ne pas céder au sommeil à l'heure de midi.

 

Traduction : Paul Vicaire Ed. Les Belles Lettres.

M.R.

Partager cet article

Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 06:13

 

Le Canto General

 

que Pablo Neruda (1904 - 1973) écrivit dans la clandestinité et publia en 1950,

est une monumentale fresque épique :

elle retrace l’histoire et la destinée - douloureuses -  des peuples d’Amérique.

 

C’est au cours d’un voyage au Chili en 1971,

que  Mikis Theodorakis - il a réussi à quitter la "Grèce des colonels"- 

découvre cette œuvre et qu’il décide de la mettre en musique.

 

La  composition de cet immense oratorio se fera  en plusieurs étapes, de 1971 à 1981.

 

Après la chute de la junte en juillet 1974, Theodorakis rentre en Grèce et en octobre 74,

il donne, à Athènes, son premier concert en Grèce depuis 7 ans. 

  

        Ci-dessous, un extrait de ce concert "mythique" filmé par la Télévision allemande.

  America Insurrecta. Chant : Petros Pandis / Πέτρος Πανδής 

 

 

                                     Video : Ulceo64 link

 

 Ce n'est qu'en 1993, soit 20 ans après la chute d'Allende et la mort de Neruda  

  que Theodorakis dirigera le Canto à Santiago du Chili.  

  Y chanteront Petros Pandis et la chanteuse finlandaise Arja Saijonmaa   

 que Theodorakis avait rencontrée en 1970 à Helsinki,

 lors d'une des innombrables tournées qu'il fit pendant ses années d'exil.

 

Les bouzoukis sont ici remplacés par des flûtes.

 

                                     Video : Charriac link

 

 

  Autres extraits de ce concert de Santiago du Chili.

                 

     
     
    Videos : Charriac

 

 

  Novembre1970, Helsinki.

  En hommage à Mikis Theodorakis, Arja Sajonmaa chante, en finlandais, le premier 

     morceau de Romiossini,   poème de Ritsos mis en musique par Theodorakis en 1966.  

   Puis, Theodorakis monte sur la scène, se met au piano et chante ce même morceau   

  en grec ... Document extrêmement émouvant .

  C'est cette chanteuse et actrice, qui a fait connaître

     le combat et la musique de Theodorakis dans les pays nordiques.  

 

                                    Video : HussoHilda link

 

 Début de Romiossini / Ρωμιωσύνη 1945-1947. Traduction : Jacques Lacarrière.

 

                                                          

                                           Αυτά τα δέντρα δε βολεύονται με λιγότερο ουρανό,

                                            αυτές οι πέτρες δε βολεϋονται κάτου από τα ξάνα βήματα,

                                            αυτά τα προσ]όσωπα δε βολεύονται παρά μόνο στον ήλιο,

                                            αυτές οι καρδιές δε βολεύονται παρά μόνο στο δίκιο.

 

                                                          Ces arbres ne peuvent se rassasier de moins de ciel,

                                                          Ces pierres ne peuvent se rassasier sous les pas étrangers,

                                                          Et ces hommes ne peuvent se rassasier que de soleil,

                                                          Et ces coeurs ne peuvent se rassasier que de justice.

 

  M.R.

Partager cet article

Repost 0

Chouette lauréotique


                 
   
Γλαυξ λαυρεωτική
(Musée Archéologique d'Athènes)
    Tétradrachme Vème s. av J-C 
    Argent des mines du Laurion

Présentation / Παρουσίαση

         Notre Association (loi 1901, J.O. 17/12/2008) a pour projet de tisser des liens amicaux et durables entre ces deux villes situées aux deux extrêmes de l'Europe, au travers d'échanges les plus variés possible.

     Ce blog vise à donner de la publicité à nos activités, à faire connaître Lavrio, son passé, son présent, et à présenter quelques aspects de l'actualité - au sens le plus large du terme - et de la culture de la Grèce contemporaine et de la Grèce en général.


          Faites-nous part de vos commentaires, réactions et propositions : il suffit de cliquer sur "écrire un commentaire" ou d'adresser un courriel à l'adresse ci-dessous.

Recherche

COURS DE GREC

Afin de faciliter les futurs échanges, le Comité organise des cours de grec moderne.

Contact quimper_lavrio@yahoo.fr

 

Contact / Επικοινωνία