Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 21:24

 

P1010001-copie-1

 

 L'exposition se tient dans la Galerie Max Jacob de la Médiathèque des Ursulines. 

 

****************

 P1010002

 

 

Sur la gauche, le long du mur, et au fond sont exposées les "photos sans titre ", celles dont les couleurs, les points de vue, les béances se suffisent à elles-mêmes et, indépendamment du sujet, arrêtent le visiteur.

 

A droite se succèdent quatre alvéoles où sont accrochées les photographies légendées qui "racontent" l'histoire de la Compagnie Française des Mines du Laurium (bâtiments, machines, ateliers) et en "sous-texte",  celle des mineurs et des métallurgistes qui y travaillèrent .

 

Dans les vitrines (sauf dans la première), le long du mur et dans les alvéoles, sont présentés des minéraux et des archives de la Compagnie Française : plans de machine, cartes, lettres, un registre. Ces documents nous ont été prêtés par la  Société des Etudes lauréotiques de Lavrio, et sont exposés pour la 1ère fois.

 

****************

 

Le mot du photographe

 

P1070368.JPG

                                                                                                    Photo M-F. L

 

 

***************

 

P1010001-copie-2.JPG

 

 

  La 1ère alvéole pose les deux temps forts de l'exploitation des mines du Laurion : les V et IVèmes siècles av. J-C., et les XIX et XXèmes siècles. A droite (et photo ci-dessous), installations antiques : borne de concession, citerne et laveries, et au fond : vue sur une partie des bâtiments de la CFML.

 

P1070370.JPG

                                                                                                      Photo M-F. L

 

**********

Des ouvrages de la Bibliothèque patrimoniale illustrent cette introduction : une édition des Tragédies d'Eschyle datant du XVIème siècle, et ci-dessous, une édition de la Géographie de Strabon (fin 1er s. av. J-C. - début 1er ap. J-C.) elle aussi du XVIème.

 

 

  P1010003   

           

 

« Quant aux mines d’argent de l’Attique, elles étaient au début remarquablement productives, mais sont aujourd’hui épuisées *. Ceux qui les exploitent voyant leur rendement faiblir, firent même fondre les anciens résidus (ekbolades) et scories, et trouvèrent encore le moyen d’en extraire de l’argent pur, tant il est vrai qu’à l’origine on n’avait pas su efficacement traiter au four le minerai."

* En réalité, elles étaient loin d'être épuisées : la CFML en reprendra l'exploitation en 1875 et en cessera l'exploitation en 1977.

Quant aux anciens résidus / déblais et scories, ce sont eux qui attireront l'attention dans les années 1860 : les "modernes" estimeront eux aussi que si on les repassait une nouvelle fois au four, on obtiendrait du plomb et de l'argent. L'expérience fut concluante, et c'est ainsi que redémarra une intense activité minière et métallurgique.

 

 

P1010013.JPG

 

 

 

 

 

P1010017.JPG

 

L'ascenseur du  puits Serpieri construit sur un puits antique

 

 

Les échantillons de minerais appartiennent au Musée minéralogique de Lavrio

 

 

P1010027   P1010028.JPG

 

Galène (plomb sulfureux argentifère)                                        Smithsonite (calamine, carbonate de zinc) 

 

 

P1010029      P1010030.JPG

 

Hématite (minerai ferreux)                                                                      Sphalérite (zinc sulfureux)

 

 

 

P1010044.JPG

 

P1010020.JPG

 

DSCF1339.JPG

 

 

Une dernière photo pour rendre hommage à tous ceux qui travaillèrent

ou dans les mines

ou sur dans les différents ateliers de la Compagnie Française.

 

DSCF1337.JPG

                                                                                                                        Sauf cas contraire, photos M.R.

 

A droite, le bâtiment Paron du puits Serpieri. C'est là que se faisait l'appel des mineurs avant leur descente dans les galeries : présent /paron, absent / apon, malade /arrôstos.

Une fois l'appel terminé, une lourde grille se refermait, et le soir, à nouveau l'appel ...

 

A gauche, en haut, l'atelier de concassage et broyage du minerai avant son passage à la laverie.

 

A gauche, en bas, une photo de toutes jeunes ouvrières, des adolescentes : les femmes travaillaient dans les laveries.

 

L'histoire de la Compagnie Française des Mines du Laurium est marquée par de très nombreuses grèves.

 

**************************

 

Et pour finir sur la couleur du Temps ...

 

P1070372-copie-1

                                                                                                                                               Photo M-F. L   

 

M.R.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Grèce à l'Ouest - dans Arts plastiques
commenter cet article

commentaires

Chouette lauréotique


                 
   
Γλαυξ λαυρεωτική
(Musée Archéologique d'Athènes)
    Tétradrachme Vème s. av J-C 
    Argent des mines du Laurion

Présentation / Παρουσίαση

         Notre Association (loi 1901, J.O. 17/12/2008) a pour projet de tisser des liens amicaux et durables entre ces deux villes situées aux deux extrêmes de l'Europe, au travers d'échanges les plus variés possible.

     Ce blog vise à donner de la publicité à nos activités, à faire connaître Lavrio, son passé, son présent, et à présenter quelques aspects de l'actualité - au sens le plus large du terme - et de la culture de la Grèce contemporaine et de la Grèce en général.


          Faites-nous part de vos commentaires, réactions et propositions : il suffit de cliquer sur "écrire un commentaire" ou d'adresser un courriel à l'adresse ci-dessous.

Recherche

COURS DE GREC

Afin de faciliter les futurs échanges, le Comité organise des cours de grec moderne.

Contact quimper_lavrio@yahoo.fr

 

Contact / Επικοινωνία